Votre enfant hurle quand vous allez le chercher le soir ?


Vous en venez à vous demander si vous êtes une bonne mère ?


Ce qui se passe réellement et comment retrouver votre enfant dans la joie risquent de vous surprendre.

Votre enfant a passé sa journée à la crèche, chez la nounou, à l’école, chez ses grands-parents, avec une amie…


Et lorsque vous allez le chercher, c’est toujours le même scénario ingrat :


On vous dit que tout s’est bien passé, qu’il a passé une bonne journée, qu’il s’est bien amusé…


Mais dès qu’il vous voit… il

  • pleure, vous avez l’impression qu’il est triste, a passé une mauvaise journée, alors qu’on vous dit pourtant l’inverse.
  • fait des crises, se roule par terre, hurle.
  • semble déçu de vous voir.
  • court dans tous les sens. Impossible de l’attraper.
  • est insolent, n’écoute rien, fait n’importe quoi.
  • vous ignore, refuse de partir avec vous, s’agrippe au cou de la personne avec laquelle il a passé sa journée.
  • vous dit clairement qu’il veut rester, qu’il ne veut pas partir, qu’il ne veut pas vous voir.
  • pleure tout le long du trajet retour et parfois ça continue encore durant la soirée, vous faisant passer de mauvais moments pendant le repas du soir, voire jusqu’au coucher.



Vous pensez qu’il vous fait payer quelque chose.


Vous avez l’impression qu’il préfère la personne avec laquelle il a passé sa journée à vous.


Vous en venez même parfois à penser qu’il vous aime moins qu’elle.




Et c’est psychologiquement très dur à vivre.


Surtout qu’il n’a pas forcément ces réactions lorsqu’il vous quitte, vous. Ou du moins, pas autant. Il semble heureux de voir sa mamie ou sa nounou le matin.


Mais pas spécialement heureux de vous retrouver, vous.


Et en plus, quand papa vient le chercher, il ne fait pas tout ça.


Vous avez vraiment la sensation d’avoir loupé quelque chose.




D’être la pire mère de l’année.


Vous êtes très inquiète et vous vous demandez ce que vous avez raté.


Vous vous sentez triste de cette situation, que vous trouvez injuste.


Vous pouvez même vous sentir rejetée, abandonnée.


Vous êtes blessée par ses réactions excessives, que vous pouvez trouver ingrates.


D’autant plus que vous avez l’impression de beaucoup faire pour lui, de supporter ses humeurs avec patience et d’essayer un maximum de faire en sorte qu’il se sente bien, épanoui et serein.


Cette situation vous semble injuste et vous êtes perdue… vous lui donnez tout l’amour et tout le temps dont vous disposez… mais rien n’y fait.


Vous avez l’impression de le perdre et ça vous angoisse.




Pourtant, vous pensez avoir tout essayé.


L’ignorer, détourner l’attention, proposer un temps calme, jouer avec lui, lui donner un bain,… même lui donner à manger, à boire, le mettre au lit, en pensant que cela pourrait aider.


Mais cela ne marche pas…



Même le prendre dans les bras et faire un câlin ne fonctionne pas : il se tortille, râle…


Parfois, à bout, vous finissez par le menacer.


Echec aussi.



Et ça engendre un climat très pesant avec le papa. C’est même source de conflit.


« Tout allait bien… jusqu’à ce que tu arrives. »



On vous dit trop fusionnelle avec lui, trop protectrice, laxiste.


On vous reproche de manquer d’autorité…



Vous finissez par culpabiliser.


Vous dire que vous l’avez peut-être trop couvé.



Vous pensez que c’est vous ou avec vous, le problème.


En fait non.


Ça n’a rien à voir.


La vérité, c’est que ce n’est pas du tout de votre faute !

La vraie raison de son comportement ?

Elle est ailleurs…


Si tant d’enfants se comportent comme ça quand ils retrouvent leur maman en fin de journée, c’est justement en raison du lien fort qui les unit à elle.


Parce qu’avec elle, ils sont en confiance comme avec personne d’autre.


Alors, ils se laissent complètement aller.


Votre enfant a passé une belle journée, riche en découvertes, en explorations et en apprentissages.


Mais même si la nounou, les grands-parents, l’école ou la crèche sont top…


Il n’était pas avec VOUS.


Vous, la personne en qui il a le plus confiance.


Alors ?


Il accumule.


Rien à voir avec un éventuel manque de bienveillance des personnes et des structures qui l’ont pris en charge.


Ils ne sont juste pas… vous.


Et il finit par exploser quand vous arrivez.


Parce qu’il ne peut pas attendre une minute de plus.

Parce qu’il se sent complètement en confiance avec vous.

Parce qu’avec vous, il sait qu’il peut être 100% lui-même.


C’est exactement pour ça que vous n’êtes pas la cause du problème.


Vous l’avez maintenant compris :


Le problème, ce n’est pas vous, un manque d’autorité, le fait qu’il préfère sa grand-mère ou qui sais-je…


Mais votre compréhension de comment votre enfant fonctionne.



Ce n’est donc pas en vous fâchant, en le menaçant, en détournant son attention ou en jouant avec lui que vous pouvez résoudre le problème.


Mais au contraire en faisant ce qu’il faut pour comprendre la psychologie de votre enfant.


La dynamique de ses journées.

Ce qui se passe pour lui, avant qu’il ne vous retrouve.

Et ce qui ne se passe pas, justement, qui l’empêche de vous retrouver dans la joie.


C’est aussi en comprenant quoi faire avant même que vous ne vous retrouviez, et qui est directement en lien avec ce qui se passe pour lui durant la journée.


Comment réagir et vous positionner lorsque vous allez le chercher, parce que même si vous êtes l’ultime personne en qui il a confiance, il a besoin de passer par une étape que la plupart des mamans zappent, ne sachant même pas qu’elle existe ou pensant qu’elle est inutile.


Et quoi faire concrètement pour qu’il se lâche, sans exploser contre vous.


Et c’est seulement là que tout va enfin changer.


Parce que vous allez enfin comprendre ses réactions.

Pourquoi il se comporte comme ça.

Ce qui se passe vraiment dans sa tête.

Ses émotions profondes.

Ce qu’il n’ose pas dire.


Et du coup adopter les bonnes réactions.


Afin que…


… Vous puissiez accueillir ces moments sans culpabiliser ni remettre en question l’amour qui vous unit, avec apaisement, sûre de vous, en sachant précisément ce qu’il se passe et comment réagir.


… Progressivement, les retrouvailles soient moins compliquées, que ses comportements « ingrats » soient moins longs, moins durs…


… Et que, finalement, il soit heureux de vous retrouver, qu’il rentre avec vous apaisé et souriant.

Et c’est exactement pour ça que j’ai créé un accompagnement éclair en ligne :


Se retrouver dans la joie.


Où je vous explique, de façon simple, ce que vous devez comprendre de la psychologie des enfants pour arrêter de croire que vous êtes une mauvaise mère et avoir un enfant heureux de vous retrouver le soir.


Éclair parce que j’ai rassemblé sans blabla inutile les meilleures techniques pour retrouver des moments apaisés lors des retrouvailles.


En 1 heure seulement, vous allez avoir accès à des exercices pratiques faciles et efficaces, inspirés de la pédagogie positive.


Dans une heure ?

Vous allez comprendre les principes de psychologie qui se cachent derrière cette attitude qui vous décontenance… et donc vous allez savoir concrètement quoi faire pour apaiser ces crises, sans culpabiliser, vous inquiéter ou penser que vous êtes une mauvaise mère.


A savoir :


  • Pourquoi il semble préférer sa nounou ou sa grand-mère et n’a pas du tout envie de rentrer avec vous (comprendre la psychologie derrière ça peut inverser complètement la donne afin que vous n’ayez plus jamais la sensation que votre enfant vous aime moins, mais au contraire de sentir que vous remplissez vraiment votre rôle et que votre enfant est profondément bien et en sécurité avec vous).


  • Ce qui se passe réellement dans la tête de votre enfant lorsqu’il entre en crise rien qu’à vous voir (c’est dû à un phénomène bizarre et très primitif qui l’envahit complètement, qu’il est très simple de comprendre et de détourner mais que très peu de parents connaissent malheureusement).


  • Comprendre les réactions pourtant normales de votre enfant qui vous donnent l’impression d’être une mauvaise mère.


  • 3 exercices simples et rapides, qui vont instantanément calmer n’importe quel enfant surexcité après sa journée.


  • L’exercice tout bête mais complètement contre-intuitif pour qu’il ne soit plus déçu de vous voir, qu’il cesse de vous ignorer ou de courir dans tous les sens à votre arrivée… que même la plupart des professionnels ne connaissent pas et refusent de faire tant qu’ils ne comprennent pas la psychologie derrière cet exercice… mais qu’ils ne lâchent plus une fois qu’ils ont compris le mécanisme qui se cache derrière.


  • La pire chose à faire et de très loin quand on va récupérer son enfant le soir (ça ne fait qu’aggraver la situation sans que vous ne vous en rendiez compte).


  • Comment « tricher » avec le cerveau de votre enfant pour qu’il arrête les crises dès que vous passez le pas de la porte, alors que tout allait très bien avant. (Ce n’est pas du vaudou, et ce n’est pas glamour, mais ça peut vous épargner beaucoup de temps et de frustration, voire des gestes et des paroles que vous regretteriez par la suite).


  • Marre de savoir à l’avance que votre enfant va vous faire comprendre qu’il ne veut pas de vous et qu’il se sentait mieux avant que vous n’arriviez ? Les seules choses à changer pour ne plus stresser rien qu’à l’idée de rentrer chez vous et retrouver une belle relation avec lui.


  • Ce que vous devez comprendre pour donner envie à votre envie de vous retrouver, tout simplement, dans la joie et la bonne humeur et ne plus avoir la sensation d’être la pire mère de l’année ou qu’il vous fait payer le fait de le déposer à la crèche ou à l’école.


  • Ce à quoi vous devez repenser dès que vous doutez d’être une bonne mère pour instantanément vous rassurer (en plus, y penser va automatiquement vous faire songer aux solutions qui fonctionnent vraiment pour avoir un enfant paisible et heureux de vous revoir).  


  • L’erreur très fréquente commise par beaucoup de parents, justement parce qu’ils ont honte de la réaction de leur enfant, qu’ils craignent le regard des autres, ou qu’ils culpabilisent… et comment ne plus jamais la commettre, mais la remplacer par une stratégie bien plus pertinente. (C’est l’une des choses les plus efficaces que n’importe quel parent peut faire pour apaiser rapidement la situation. Le meilleur ? C’est que c’est quelque chose que vous pouvez mettre en place pour vous et votre enfant en juste quelques secondes



Ce n’est pas pour vous si vous cherchez juste à avoir la paix en claquant des doigts.


Parce qu’il y a des exercices à faire.


Parce que ça va vous demander de réfléchir à la manière de les adapter pour votre enfant.


Parce que les solutions miracles n’existent pas : même si ça ne va pas vous prendre 6 mois pour avoir des résultats, il va quand même falloir que vous vous preniez un peu de temps pour vous poser et expérimenter.



Mais si vous êtes prête à tester plusieurs variantes des exercices que je vais vous donner,


Si vous mettez réellement en pratique mes conseils, alors :  


Dans une heure vous allez avoir toutes les informations nécessaires pour mettre en place un rituel de retrouvailles apaisées.


Dans les jours qui suivent, vous allez voir les premiers résultats, avec des crises moins dures à vivre, moins intenses, moins longues.


Et dans les semaines à venir, vous allez récupérer un enfant heureux de vous revoir, qui va repartir avec vous souriant et serein.


Vous pouvez récupérer ces exercices ici:

En résumé, la formation "Se retrouver dans la joie", c'est:

    • Une formation en ligne qui va vous expliquer comment faire pour que votre enfant soit paisible et heureux de vous revoir... sans plus jamais penser que vous êtes une mauvaise mère parce que "tout allait bien" avant que vous n'arriviez. 
    • Une formation au tarif de 179 euros, payables par Paypal (accès immédiat) ou par virement bancaire (accès dès réception du paiement).
    • Une garantie "satisfait ou remboursé" durant 7 jours.  

    Résumé de la commande

    Se retrouver dans la joie

    Comment faire pour que votre enfant soit paisible et heureux de vous revoir... sans plus jamais penser que vous êtes une mauvaise mère parce que "tout allait bien" avant que vous n'arriviez. 

    179 €

    Total 179 €

    Coordonnées

    Moyen de paiement

    Etape 2/3 : choisissez votre moyen de paiement.