Accompagnez vos enfants pour qu'ils décrochent des écrans, sans rapport de force ni conflit... et retrouvez une vie de famille apaisée! 

Il passe des heures sur les jeux vidéo.

 

Il a le nez sur son smartphone en permanence.

 

C’est la troisième guerre mondiale dès qu’il s’agit de le décoller de son ordinateur.

 

Il fait une crise dès que vous voulez éteindre la télé.

 

Il traine sur YouTube alors qu’il est censé travailler, et s’énerve dès que vous lui faites la remarque.

 

Il est complètement à bout sans la Wifi.

 

 

Vous trouvez qu’il passe trop de temps sur les écrans.

 

Vous vous inquiétez et aimeriez qu’il diminue sa consommation.

 

 

Mais dès que vous intervenez pour le faire arrêter, c’est la crise.

 

Peu importe comment vous vous y prenez.

 

 

Ou alors il le fait derrière votre dos, et vous avez l’impression de ne plus pouvoir lui faire confiance.

 

Et ça entache votre relation.

 

 

Peut-être que vous n’en êtes pas encore là, parce que vos enfants sont petits.

 

Mais vous remarquez bien l’état dans lequel ils se mettent quand vous refusez un deuxième dessin animé.

 

Ça présage déjà de la suite.

 

 

Les écrans, ça rend vite les enfants accros.

 

Il suffit de regarder un bébé devant une télé : scotché, hypnotisé…

 

La lumière bleue, la vitesse des images qui surstimulent…

 

Les dessins animés et les jeux vidéo sont comme la cigarette : ils sont conçus pour créer de l’addiction.

 

Parce qu’ils activent le circuit de la récompense dans le cerveau.

 

Que ça soit une récompense sociale, avec la pression des communautés de jeux vidéo.

(Louper une session de jeux, c’est avoir peur de se faire rejeter, de ne pas être dans le coup par rapport aux copains.)

 

Ou une récompense induite par la série, le dessin animé ou le jeu vidéo : s’il loupe un épisode, il ne comprendra plus rien, il n’aura pas les crédits qu’il attend…

 

 

Du coup, vous vous posez peut-être la question :

 

Et s’il était accro aux écrans ?

Les chiffres sont édifiants.

 

Selon plusieurs études menées en France comme dans d’autres pays en Europe :

  • 93 % des enfants et adolescents dépassent aujourd’hui les recommandations en ce qui concerne le temps passé devant les écrans et y passent quatre heures par jour en moyenne.
  • 62 % des enfants et 69 % des adolescents ont augmenté ce temps d’écran durant les confinements, et cette habitude persiste après les confinements, pour  58% d’entre eux.
  • 66 % des 11-17 ans présentent un risque sanitaire préoccupant : plus de 2 heures de temps écran et moins de 60 minutes d’activité physique par jour… et 49 % présentent un risque sanitaire très élevé, caractérisé par des seuils plus sévères, soit plus de 4h30 de temps écran journalier et/ou moins de 20 minutes d’activité physique par jour.

 

Pas étonnant que 2 parents sur 3 traversent davantage de conflits en raison des écrans et de leur durée d’utilisation.

 

Que c’est compliqué, source de tension et d’incompréhension.

 

Mais est-ce vraiment « grave » ?

 

Est-il vraiment accro ?

 

Faites le quizz pour savoir, et cochez les affirmations qui le représentent :

  • Il se désintéresse des jeux traditionnels et préfèrera les écrans pour s’occuper 
  • Il réclame les écrans le soir pour s’endormir ou pendant un repas 
  • Il refuse une activité pour ne pas louper un épisode de sa série ou une session de jeu en ligne 
  • Il n’arrive pas à contrôler le temps passé devant l’écran et se laisse happer
  • Il ne se contente pas du temps imparti et discuté avec vous, et en veut toujours plus.
  • Il est dans le déni quand vous lui faites remarquer qu’il a été beaucoup devant les écrans aujourd’hui, ou minimise l’impact que ça a sur lui
  • Ne pas pouvoir se connecter le rend agressif, crée des tensions vives dans votre relation
  • Il s’ennuie quand il n’est pas devant les écrans
  • Il est plus agité, plus fatigué, moins curieux et moins concentré qu’avant
  • Il passe de plus en plus de temps dans sa chambre et s’isole

 

Et surtout : est-ce que tous ces signes perdurent depuis un certain temps ?  

 

Si son score est de 0-3 sur 10 : votre enfant n’est pas accro, mais un accompagnement est nécessaire pour qu’il ne bascule pas et que sa consommation reste raisonnée.

 

Si son score est de 3-6 sur 10 : il présente les premiers signes de l’addiction, une réaction rapide est importante pour ne pas aggraver le problème. A ce stade, le retour en arrière est facile et rapide, surtout quand on a les bons outils.

 

Si son score est de plus de 6 sur 10 : il y a clairement une addiction qui demande un accompagnement urgent, avec les bons outils et un positionnement empathique mais clair, pour l’aider à rebrousser chemin.

 

Vous aviez déjà certainement conscience du problème…

 

Et vous avez essayé plusieurs solutions :

 

Interdire les écrans.

Ça ne produit que de la frustration et du conflit.

Et sur le long terme, vous ne tenez pas.

 

Rationaliser. Fixer un temps d’écran, des tranches horaires.

Mais il n’arrive pas à s’y tenir, va sur YouTube en cachette… et vous avez l’impression de ne pas pouvoir lui faire confiance. Et les disputes recommencent.

 

Même en indiquant le temps restant, le laisser terminer sa partie ou son film, lui expliquer quand il pourra y revenir, ne pas mettre la télé dans sa chambre, lui proposer de jouer ensemble à un jeu de société…

 

Rien ne semble fonctionner.

 

Et rebelote : la crise, le conflit…

 

Pourtant, vous le savez :

Une consommation excessive d’écran est toxique pour votre enfant ou votre ado.

Manque de sommeil.

Perte de concentration et d’attention.

Difficultés d’apprentissage.

Impact sur les yeux.

 

Vous en arrivez à un stade où l’inquiétude et la fatigue prennent le pas.

 

Parce qu'à terme, ces difficultés vont aller crescendo. 

 

Et qu'un enfant qui n'a pas appris à réguler sa consommation d'écran va devenir un adulte qui va rencontrer plus de difficultés:

Insomnies. 

Difficultés relationnelles, à échanger en "live", malaise au téléphone ou lors de discussions. 

Manque de confiance en soi. 

Nervosité. 

Addictions diverses (une addiction en amène souvent d'autres)

 

 

 

Vous vous demandez ce que vous pourriez bien faire pour qu’une bonne fois pour toutes, cette situation puisse s’apaiser.

 

Imaginez…

 

Imaginez que vous puissiez faire confiance à nouveau à votre enfant.

Que les écrans ne soient plus une source de conflit.

Que sa consommation revienne à une situation « normale », c’est-à-dire qui convienne à tous, qui n’entrave pas la vie de famille, qui ne soit plus un débat ni un sujet de dispute.

 

Pour ça ?

 

Il n’existe aucune baguette magique.

Aucun outil miracle qui va fonctionner dans tous les cas, pour tous les enfants.

(Parce que suivre les conseils que vous avez trouvés dans des articles sur internet, vous voyez bien que ça ne fonctionne pas)

 

Par contre ?

Si vous acceptez de réfléchir vraiment sur la situation, pour l’analyser avec un regard neuf.

Si vous jouez le jeu de remettre en question vos habitudes.

Si vous savez quel outil appliquer en fonction de votre situation précise, et que vous savez comment l’appliquer pour ne pas créer d’opposition chez votre enfant, mais plutôt de la coopération.

Si vous parvenez à rétablir la communication sur le thème des écrans pour aider votre enfant à réfléchir posément sur le sujet.

Et si vous trouviez le bon équilibre entre acceptation et cadre…

 

Alors vous pourriez récupérer une relation sereine avec votre enfant.

Une consommation plus raisonnée des écrans.

Et une communication saine à ce sujet.

 

Pourquoi? 

 

Tout simplement parce que TOUS les outils peuvent fonctionner... 

 

... Comme ne pas fonctionner. 

 

Cela dépend d'une seule chose: 

 

La manière dont vous allez les présenter. 

Comment vous allez en discuter avec votre enfant. 

Votre propre capacité à réfléchir et remettre en question vos habitudes. 

La façon dont vous allez communiquer avec vos enfants.

 

Et c'est exactement pour ça que n'importe quel outil, même excellent, peut ne pas fonctionner. 

 

Parce qu'il n'est pas adapté à votre situation. 

 

Parce qu'il n'a pas été amené correctement. 

 

Dans les bonnes conditions. 

 

Nos enfants et leur relation à l’écran, c’est devenu un sujet hautement important.

 

Très sensible. 

 

Depuis les confinements, leur consommation a changé, explosé.

 

Il est presque devenu d’utilité publique de s’interroger et de se former à ce sujet... parce que l'on peut aussi bien aider son enfant à ne pas tomber dans l'addiction...

 

... Comme créer des conflits énormes. 

 

 

C’est exactement pour cela que j’ai créé la formation « Ecrans raisonnés, famille apaisée » qui va vous expliquer :

 

... La méthode pour amener votre enfant à sincèrement réfléchir sur sa consommation d'écrans, sans qu'il ne cherche à minimiser leur impact, sans qu'il ne s'énerve, se braque et que ça finisse en guerre thermo-nucléaire. 

(Pour ça, je vous donne un document à télécharger, et la méthode à suivre pour lui amener l'exercice sans qu'il ne se pense au tribunal, ce qui serait la pire chose pour amener votre enfant à coopérer sur ce sujet). 

 

... La démarche personnelle à avoir et qui va faire fonctionner n'importe quel outil que vous auriez envie de proposer à votre enfant pour limiter sa consommation d'écran. 

(Mais qui demande de réellement vouloir régler le problème, parce qu'elle va vous demander de la remise en question... mais si vous jouez le jeu, ce qui en soi n'est pas nécessairement difficile, il faut "juste" le vouloir... cela va resserrer vos liens plus que jamais)

 

... Comment amener votre enfant à respecter les règles sur la consommation des écrans... et que ça soit même lui qui propose des outils ou qui se limite de lui-même!!!

(Grâce à une manière simple mais efficace de communiquer)

 

... Les bonnes habitues à prendre ou reprendre en famille, pour attirer naturellement votre enfant vers autre chose que les écrans, sans avoir à le forcer ou l'empêcher.

 

Et si tout ça ne fonctionne pas? 

(Cela peut arriver, je vous en explique les raisons dans la formation)

 

... Alors je vous délivre l'exercice ULTIME, contre-intuitif et radical pour désintoxiquer votre enfant des écrans.

(Je vous explique comment utiliser cet exercice pratiqué par les addictologues en toute sécurité). 

 

 

En moins de deux heures, vous allez récupérer toutes les informations pour amener une consommation raisonnée des écrans dans votre famille, peu importe l'âge de vos enfants et ados. 

 

A chaque module, 1 ou plusieurs exercices vous sont proposés. 

 

Si vous faites les exercices au fur et à mesure des modules, votre situation va rapidement s'améliorer et les premières victoires vont s'enchaîner dans la semaine qui suit. 

 

Dans un mois, votre communication autour des écrans va considérablement s'améliorer, les conflits diminuer, l'apaisement revenir. 

 

Vous avez des questions sur la mise en place des outils? Je vous accompagne par mail avec plaisir! 

 

Retrouvez-moi dès maintenant, de l'autre côté de la formation: 

 

En résumé, "Ecrans raisonnés, Famille apaisée", c'est:

  • Une formation en ligne qui va vous accompagner grâce à des exercices pratiques et des informations concises afin d'amener une consommation raisonnées des écrans dans votre famille. 
  • 7 modules audio pour une durée de 2 heures.
  • Un programme au tarif de 179 euros, payables par Paypal (accès immédiat) ou par virement bancaire (accès dès réception du paiement).
  • Un accès à vie, sans limitation de visionnage 

Résumé de la commande

Ecrans raisonnés, Famille apaisée

Accompagnez vos enfants pour qu'ils décrochent des écrans, sans rapport de force ni conflit... et retrouvez une vie de famille apaisée! 

179 €

Total HT 179 €
TVA (0%) 0 €
Total 179 €

Coordonnées

Moyen de paiement

Etape 2/3 : choisissez votre moyen de paiement.